Les défis de l’industrie du broadcast

Posted Posted by Patrice Guay in Broadcast, Portfolio     Comments 3 comments
avril
1

thème broadcastL’industrie de la télé-diffusion, communément appelée broadcast, est en pleine mutation. Après l’explosion du nombre de chaînes suite à l’arrivée du câble, la distribution du contenu vers Internet et les plateformes mobiles pose de nouveaux défis à cette industrie. En effet, aucune standardisation du format de distribution vers ces nouvelles plateformes n’existe présentement et les revenus publicitaires bien qu’en croissance, ne sont pas au même niveau que ceux des médias traditionnels.

En même temps, de nouvelles méthodes de travail basées sur les outils standardisés du monde des TI voient le jour. Les technologies et savoir-faire propres aux technologies de l’information sont de plus en plus utilisés dans l’industrie du broadcast : virtualisation des serveurs, stockage de données, réseautique IP, etc.

Distribution du contenu vers Internet

Distribution du contenu vers InternetL’industrie du broadcast regroupe des entreprises qui se spécialisent dans la production et/ou la distribution de contenus audio-vidéo. Celles qui travaillent au niveau de la production ont généralement un large catalogue de contenus. La distribution vers Internet de ce catalogue pose plusieurs défis :

  • Gestion des droits
  • Revenus publicitaires
  • Support des plateformes de visionnement
  • Distribution des données vers les usagers

Les droits de diffusion associés aux contenus doivent être pris en compte avant que ceux-ci soient diffusés vers l’Internet. C’est principalement à ce niveau que la gestion des droits intervient ainsi que selon la stratégie de l’entreprise pour la mise en valeur de ses contenus.

Les revenus publicitaires liés aux contenus sur Internet sont en forte croissance mais demeurent marginaux par rapport aux médias traditionnels. Les efforts pour la mise en place d’une distribution vers le web sont tributaires de ces revenus publicitaires potentiels.

Sur les plateformes traditionnelles que sont la radio et la télévision, des standards quant au format de distribution sont en place. Dans le cadre de la diffusion vers Internet, cette standardisation n’existe pas. En plus des standards changeant du web, la diffusion vers les plateformes mobiles (téléphones intelligents et tablettes) exige une multiplication des formats de fichiers.

Par ailleurs, pour assurer une diffusion réussie des contenus sur demande et en direct vers Internet, la bande passante requise est considérable. Cela est d’autant plus vrai si la qualité de l’image est élevée et que le nombre d’auditeurs est grand.

Transformation des méthodes de travail

Transformation des méthodes de travailIl y a une dizaine d’années, la méthode de référence pour le partage et l’archivage des fichiers audio-vidéo dans l’industrie du broadcast était basé sur l’utilisation de cassettes au format propriétaire. À l’intérieur d’une entreprise entre les différents postes de travail et entre les entreprises elles-mêmes, les fichiers étaient échangés via un support cassette au format propriétaire. Avec l’arrivée de réseau plus performants et le coût de plus en plus bas des systèmes de stockage de fichiers, il est maintenant possible d’envisager des méthodes de travail où aucune cassette n’est échangée. Il s’agit d’une méthode de travail sans ruban (tapeless workflow en anglais).

La gestion centralisée des contenus est un autre élément transformateur des méthodes de travail. Le visionnement des contenus, leur documentation à l’aide de métadonnées et leur mise en archive peut alors se faire à l’aide d’un outil central. Ce sont alors plusieurs fonctions différentes de l’entreprise qui travaillent avec un même outil. Ce type de produit est communément appelé MAM (Media Asset Management system).

3 Comments to “Les défis de l’industrie du broadcast”

  • In addition, to ensure the successful spreading of on-demand and live content to the Internet, the bandwidth required is considerable. This is especially true if the image quality is high and the number of listeners is large.
    Leonard Folarin.. Dept of Mass Communication, Caleb University. Imota,Lagos.

  • In addition, to ensure the successful spreading of on-demand and live content to the Internet, the bandwidth required is considerable. This is especially true if the image quality is high and the number of listeners is large.
    Leonard Folarin… 200L Dept of Mass Communication , Caleb University.Imota Lagos.

  • The internet has deeply lowered the barrier of entry to much of what the broadcast and media industry had a monopoly on in the past. For example, anyone with a smartphone and internet connection can upload videos to YouTube and be a director, anyone with a blog can publish and share their thoughts, etc.

    Much of where the broadcast and media industry have earned their profits historically has been by being the middleman between creators and their followers, and much of what the internet is enabling is slowly but surely removing power from the hands of the media industry and into the hands of the individual.
    (Leonaed Folarin, 200L Dept of Mass Communication, Caleb university. imota Lagos)

Post comment

Advertisements