Serveur dédié

Posted Posted by Patrice Guay in Web hosting     Comments 1 comment
mars
2

serveur dédiéUn serveur dédié est un serveur physique sur lequel vous avez un contrôle total des ressources. Le processeur, la mémoire et la performance I/O de votre serveur sont directement reliés à votre choix de matériel lors de l’achat du serveur. Par conséquent, le niveau de performance d’un serveur dédié est hautement prévisible. La performance d’un site web fonctionnant sur le poste de travail d’un développeur sera similaire à la performance d’un serveur dédié doté de spécifications équivalentes.

Coût

Le coût d’un serveur dédié est le plus élevé des serveurs d’hébergement web. Un serveur dédié doté d’une configuration minimale coûte généralement autour de 60$ par mois. Le prix augmente selon la configuration matérielle du serveur (processeur, mémoire, disques durs, etc.) et la bande passante consommée. Dans le cas d’un serveur dédié, les coûts encourus par la compagnie d’hébergement web pour l’électricité, le refroidissement et l’espace occupé par le serveur ne peuvent pas être partagés entre différents clients. Le coût supérieur d’un serveur dédié découle de cette réalité.

Allocation des ressources

Le temps processeur est sous l’unique contrôle du propriétaire d’un serveur dédié. Il y a quelques années, la fréquence de l’horloge permettait d’évaluer la performance d’un processeur. Avec l’arrivée des processeurs multi-cœur (« multi-core »), une fréquence d’horloge élevée n’est plus l’unique paramètre à prendre en compte. Par exemple, un processeur à quatre cœurs (« quad-core ») avec une fréquence plus faible qu’un processeur à simple cœur (« single-core ») sera plus performant pour des applications de tâches parallélisables telles qu’un service web ou de base de données. Le support pour l’exécution de tâches parallèles via un processeur multi-cœur accélère le traitement simultané des tâches sur votre serveur.

La mémoire (RAM) d’un serveur dédié est également un élément important puisqu’elle offre un espace temporaire pour le stockage des données régulièrement demandées. Alors qu’un système d’exploitation Linux requiert un minimum de 256 Mo pour fonctionner sans interface graphique, le système d’exploitation Microsoft Windows requiert un minimum de 1 Go pour fonctionner correctement.

Au cours des dernières années, la taille des disques durs a augmenté rapidement. Une capacité de stockage de quelques téraoctets n’est plus dispendieuse à plus forte raison si l’espace de stockage est créé avec des disques SATA. Toutefois, l’utilisation de disques SATA pour fournir l’espace de stockage résulte en de faibles performances I/O. L’utilisation de disques SAS avec une vitesse de rotation de 15000 tours/min plutôt que des disques SATA 7200 tours/min procure jusqu’à deux fois plus de performances I/O. Les disques SSD peuvent être utilisés pour obtenir encore plus de performances I/O. Pour un serveur de base de données, une performance I/O élevée est désirable alors que l’espace disque requis est généralement faible. L’utilisation de disques SAS ou SSD de faible taille sera plus utile que des disques SATA dans ce cas.

Le contrat d’un serveur dédié inclus généralement un engagement en terme de bande passante. L’utilisation excédentaire est facturée à un coût fixe par Go. Si vous vous attendez à recevoir un haut niveau de trafic sur votre serveur (10 Mb/s ou plus), vous devriez communiquer avec votre fournisseur d’hébergement web pour vous assurer que ce niveau de bande passante sera supporté. Puisque votre serveur dédié sera vraisemblablement connecté sur une switch réseau public partagée entre divers serveurs dédiés, votre bande passante vers Internet peut varier selon l’utilisation des serveurs voisins. Par exemple, si vous partagez une switch réseau public 100 Mb/s avec 20 autres serveurs dédiés et que votre switch est connectée aux routeurs de l’hébergeur avec une connexion 100 Mb/s, la bande passante de votre serveur pourra fluctuer entre 5 Mb/s et 100 Mb/s. L’utilisation d’une switch réseau public dédiée corrige ce problème. Cette solution somme toute dispendieuse peut être justifiée si vous hébergez de nombreux serveurs dédiés dans un même centre de données.

Disponibilité

Il y a plusieurs facteurs qui influencent la disponibilité de votre solution web :

  • la stabilité de votre application
  • la stabilité de l’hôte physique
  • la disponibilité réseau
  • la disponibilité de l’alimentation électrique
  • la disponibilité de l’air climatisé
  • la compétence des opérateurs du centre de données

Vous avez l’entière responsabilité de la stabilité de votre application web si vous choisissez un serveur dédié sans plan de support. Si vous décidez d’ajouter un plan de support pour votre serveur dédié, le service à la clientèle de votre hébergeur pourra vous aider à résoudre vos problèmes applicatifs dans une certaine mesure. Il est alors important de vérifier la compétence et la diligence du support technique lorsque vous choisissez d’ajouter un plan de support à votre solution d’hébergement.

La stabilité du matériel sur le serveur dédié est également un facteur essentiel à la disponibilité de votre solution web. Si le matériel a une défaillance, il faudra le remplacer afin de le remettre en service le serveur. La défaillance des disques durs constitue un événement critique qui doit être planifié en optant pour une configuration RAID redondante à l’achat et en prenant régulièrement des copies de sauvegarde de vos données sensibles.

Si la connexion réseau entre votre serveur et l’Internet est rompue, votre solution web deviendra indisponible pour vos visiteurs. À moins d’une modification de votre part des paramètres réseau du serveur, un problème de connectivité réseau est généralement le symptôme d’un problème au niveau de l’infrastructure réseau de votre hébergeur. Pour connaître la santé générale des infrastructures réseau de votre hébergeur, vous pouvez vérifier la disponibilité de la page d’accueil de votre compagnie d’hébergement web sur Netcraft.

La disponibilité de l’alimentation électrique du serveur dédié influence aussi la disponibilité globale de votre solution web. Un hébergeur sérieux utilisera des systèmes d’alimentation sans coupure (UPS) et des génératrices pour maintenir l’alimentation électrique des serveurs et des infrastructures réseau en cas de panne électrique.

Un autre élément crucial des centres de données avec une forte densité d’équipement est l’air climatisé. Un dysfonctionnement du système d’air climatisé causera probablement une surchauffe de votre serveur et sa fermeture. Ce type de panne est critique car la surchauffe peut endommager de façon permanente certaines composantes clef du serveur tels que son processeur, ses disques durs ou sa carte mère.

Des erreurs de manipulation par les opérateurs du centre de données peuvent causer une indisponibilité pour votre serveur dédié. Un centre de données avec des serveurs ou de l’équipement réseau non identifiés est plus propice à de telles erreurs humaines.

Les sonde de surveillance sont un excellent outil pour vérifier en continu la disponibilité de votre solution web. Le plan de support de votre serveur dédié peut inclure un tel service par défaut. En cas de panne, le service à la clientèle ou vous-même pourrez être avertis. Si ce service n’est pas inclus dans votre plan de support, il est fortement recommandé de s’en procurer un ailleurs afin de protéger votre présence web et de réduire la durée des pannes.

Évolutivité

Si votre solution web ne peut opérer convenablement sur un seul serveur dédié, vous devrez faire évoluer votre solution en ajoutant des serveurs dédiés supplémentaires à votre solution. La première étape est généralement d’héberger les services web et de base de données sur deux serveurs distincts. Par la suite, les serveurs web et de base de données peuvent être dupliqués pour fournir de la redondance et augmenter la capacité de votre solution web.

La possibilité d’interconnecter vos serveurs dédiés via un réseau privé est une fonctionnalité intéressante si vous planifiez faire évoluer votre solution. Le trafic réseau sur un tel lien est généralement gratuit si les serveurs physiques correspondant sont situés dans le même centre de données.

Support

À la base, il y a quatre niveaux de gestion pour une solution d’hébergement web :

  • centre de données: électricité, climatisation, sécurité physique, protection incendie, gestion du bâtiment
  • réseautique: connectivité Internet, surveillance réseau, fourniture des adresses IP
  • équipement: installation des serveurs, câblage, maintenance du matériel
  • application: installation et mise à jour du système d’exploitation, installation et configuration des applications, surveillance

Dans le cas d’un serveur dédié, le centre de données, la réseautique et l’équipement sont entièrement sous la responsabilité de l’hébergeur web. Le niveau applicatif peut également être supporté si un plan de gestion complet est choisi. Il faut cependant s’assurer que le système d’exploitation ainsi que les applications installées sont supportées par le service à la clientèle de l’hébergeur. Si vous avez besoin de support pour votre serveur dédié (surveillance, configuration des services, dépannage rapide), il est recommandé d’opter pour un hébergeur offrant ce service.

Pour économiser de l’argent, vous pouvez opter pour un plan partiel de gestion ou aucun plan. Dans ce cas, l’installation d’un panneau de contrôle sur votre serveur pourra simplifier sa gestion. La gestion des comptes de courriels, des applications web, des bases de données et des utilisateurs du système est simplifiée par l’utilisation d’un panneau de contrôle bien conçu.

Conclusion

Un serveur dédié est une solution haut de gamme pour de l’hébergement web. Le processeur, la mémoire et les disques choisis au moment de l’achat seront disponibles pour votre usage exclusif.

1 Comment to “Serveur dédié”

Post comment

Advertisements